Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Un communiqué commun FCPE SI.EN-UNSA Education

Les représentants de la FCPE et du SI.EN-UNSA Education font le constat de positionnements largement convergents sur les évolutions souhaitables du système éducatif.

Ils déplorent que les parents d’élèves soient insuffisamment associés à la coéducation pourtant recommandée dans le cadre des instructions officielles. Elle assurerait en effet une continuité essentielle pour que les jeunes ressentent une plus grande cohérence de leur environnement éducatif. Cette articulation entre enseignants et parents imposerait des échanges réguliers et confiants que la politique ministérielle devrait faciliter, de même qu’elle devrait encourager la représentation des parents dans les différentes instances du système éducatif.

Les différents temps de vie de l’enfant doivent être mieux pris en compte et mieux aménagés pour s’adapter à ses besoins. Les contraintes liées aux contextes sociaux s’accommodent mal des règles rigides qui prévalent aujourd’hui. La FCPE et le SI.EN considèrent que cette question ne doit pas être abordée sous le seul angle de la semaine scolaire mais doit prendre en compte l’organisation de la journée dans sa globalité.

Quel que soit le regard porté sur le dispositif de l’aide personnalisée mis en place depuis la rentrée scolaire, il devrait mieux respecter les rythmes chronobiologiques des enfants. Pour le SI.EN et la FCPE il ne saurait en aucune manière se substituer aux aides spécifiques apportés par les enseignants spécialisés. Nos organisations exhortent donc le ministre à réaffirmer le rôle irremplaçable des RASED et à abandonner toute mesure de carte scolaire concernant ces postes. Elles réclament que soient analysés de manière rigoureuse les modes de fonctionnement de ces équipes spécialisées et que soient précisées leurs responsabilités, qui doivent continuer à être exercées sous le contrôle de l’IEN. Elles revendiquent la mise en place d’un groupe de travail sur la prise en charge de la difficulté scolaire et souhaitent y être associées.

La FCPE et le SI.EN affirment aussi que l’orientation des élèves doit constituer une préoccupation majeure du système éducatif et que sa réussite nécessite à la fois l’implication active de tous les enseignants et acteurs concernés par l’éducation des jeunes, la mobilisation de compétences spécifiques et de ressources au sein des CIO et le renforcement de l’écoute des familles et, progressivement au fil de la scolarité, du jeune lui-même.

Plus globalement les deux organisations souhaitent œuvrer pour une réelle valorisation des différentes voies de réussite des jeunes qui devraient être aussi diverses que le sont les individus. Elles considèrent à cet égard que le socle commun des compétences et des connaissances constitue une avancée significative insuffisamment exploitée aujourd’hui.

S’inscrivant dans une démarche fondamentalement positive, la FCPE et le SI.EN souhaitent rencontrer conjointement le ministre de l’Education nationale afin de lui présenter leurs attentes, mais aussi l’état de leur réflexion sur les moyens susceptibles de contribuer à la réussite de tous les jeunes qui auront à bâtir la société de demain en dépassant les multiples inquiétudes d’aujourd’hui.

La FCPE et le SI.EN envisagent de poursuivre leurs échanges dans le cadre de nouvelles rencontres qui porteront en particulier sur la place et les objectifs de l’évaluation, les relations entre les projets pédagogiques et la carte scolaire, la promotion de la coopération dans les établissements scolaires et plus globalement tout thème relatif à l’éducation. Des débats locaux entre les adhérents des deux organisations renforceront la réflexion commune.