Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

La FCPE et le CNAFAL contestent le fait que le coût de la rentrée scolaire 2008 serait moins douloureux

La Fédération de Conseils de Parents d’Elèves (FCPE) et le Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL) contestent le fait que le coût de la rentrée scolaire 2008 serait moins douloureux que les autres années. Cela est à peine valable - et encore faut-il y regarder de plus près - si l’on s’en tient au seul prix des cahiers et des multiples fournitures scolaires et à condition de trouver dans les supermarchés, parmi 500 références, celles de la fameuse « liste DARCOS ».

Comment peut-on s’en féliciter, quand on sait que, par ailleurs, les transports, les équipements de sport… ont subi des hausses qui avoisinent les 50% ?

Comment peut-on s’en féliciter, quand on sait que le simple outillage, indispensable à ceux qui entreront dans l’enseignement professionnel nécessite une dépense de quelques 500 €, quand on sait que, le coût d’une rentrée en licence est en moyenne de 2935 € dans la région parisienne et de 2425 € en province, sommes qui ne prennent pas en compte les dépenses exceptionnelles de rentrée, droit d’inscription, caution pour les loyers, sécurité sociale, dépenses alimentaires ? D’autant que c’est le moment choisi par le gouvernement pour baisser, voire supprimer leur bourse à certains étudiants en situation de handicap du fait de la modification des critères d’attribution (3 000 sur les 10 000 actuellement en faculté seraient concernés).

Comment peut-on s’en féliciter, quand on sait que le pouvoir moyen d’achat des ménages s’est effrité de façon importante, baissant entre juin 2007 et juin 2008 de 0,4% ? Et quand on prévoit une baisse annuelle du pouvoir moyen d’achat pour 2008 de 0,8%.

Comment peut-on s’en féliciter quand on sait que 8 millions de Français vivent avec des revenus en dessous du seuil de pauvreté, dont un certain nombre ne mangent pas tous les jours à leur faim avec des enfants à élever ?

Le CNAFAL et la FCPE observent, eux, que la rentrée est dure pour tout le monde, à l’exception de quelques privilégiés. Elle est très dure, voire dramatique, pour une frange toujours plus importante de la population.

La FCPE et le CNAFAL rappellent que l’Ecole est gratuite et réitèrent leur demande d’une réévaluation conséquente des bourses !

Jean-Jacques Hazan, Président FCPE,
Jean-Marie Bonnemayre, Président CNAFAL