Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Ecoles Privées de rien !

Le Parlement vient d’adopter le budget de l’Education nationale assorti d’une modification, apportée par le Sénat, qui rétablit le financement de 250 postes d’enseignants pour les établissements privés sous contrat. Les 4 millions d’euros nécessaires à cette mesure sont ponctionnés sur le pilotage et la mise en œuvre des politiques éducatives de l’enseignement public.

La FCPE dénonce ce choix hautement idéologique qui revient à appauvrir encore un peu plus l’Enseignement public, qui accueille tous les élèves, pour mieux financer les choix de quelques-uns.

Alors que les effectifs des établissements privés n’atteignent pas 20% de l’effectif total d’élèves scolarisés en France, il existe une règle de répartition des moyens entre Enseignement public et établissements privés selon un ratio 80/20. Cette règle devrait théoriquement s’appliquer aussi bien pour les créations de postes que pour les suppressions. La décision des parlementaires de la majorité démontre très clairement que la rigueur budgétaire n’est pas valable pour tout le monde.

Jean-Claude Carle, le sénateur à l’origine de cette mesure, soulignait que les suppressions de postes initialement prévues pour les établissements privés risquaient de conduire à des « situations dramatiques faute de moyens ». Que pensent les parlementaires de la majorité de la situation dramatique de l’Ecole publique, où les enseignants ne sont pas remplacés, où les effectifs des classes s’alourdissent d’année en année, où les élèves de l’enseignement professionnel ne sont pas scolarisés faute de places et où l’on ne peut plus recruter d’AVS pour accompagner la scolarité des enfants handicapés ?

Pourtant, seule l’Ecole publique et laïque assure la scolarisation de tous les élèves sur tous les territoires. La FCPE exige qu’elle redevienne la priorité de l’Etat !