Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Formation des enseignants : la FCPE boycottera le CSE

Le Conseil supérieur de l’Education du 6 mai prochain étudiera un arrêté proposé par le ministre de l’Education nationale et la ministre de l’Enseignement supérieur concernant la réforme de la formation des enseignants. La FCPE est consternée par la suppression pure et simple du cahier des charges national de formation des enseignants que prévoit ce projet d’arrêté. Le cahier des charges serait remplacé par la simple mention des dix compétences requises pour exercer le métier d’enseignant.

La FCPE boycottera la séance du CSE du 6 mai et appelle les autres organisations représentées au CSE à faire de même.

Lors des commissions spécialisées qui se sont tenues la semaine dernière, la FCPE a demandé le retrait de ce texte de l’ordre du jour du CSE du 6 mai afin que soit préalablement établi un cahier des charges contraignant, incluant :

- les modules de formation nécessaires à la connaissance et au renouvellement des pratiques pédagogiques ;

- des modules de formation à la psychologie de l’enfant et de l’adolescent ;

Enseigner est un métier qui s’apprend !

La FCPE refuse une formation des enseignants au rabais qui ne pourra que mettre en péril la formation de plusieurs générations de jeunes de notre pays.

La FCPE demande à ce que le débat se tienne là où il aurait dû être organisé depuis le début : à l’Assemblée nationale et au Sénat, c’est-à-dire sur la place publique. Elle s’étonne par ailleurs de l’avancée à marche forcée du gouvernement sur ce dossier alors que les voix sont unanimes pour dénoncer la réforme qui se met en place et ce, bien au-delà du seul monde éducatif, notamment dans les rapports du député Jacques Grosperrin et des sénateurs partis en mission d’observation du système éducatif finlandais.

Le ministère va à l’encontre des propositions émises, y compris par des membres de la majorité, la FCPE sollicitera donc les parlementaires qui ont à juger du système d’éducation de nos enfants. Il en va de l’avenir des générations futures.