Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Accueil  > Actualités > Infos départementales > Déclaration de la FCPE 78 au CDEN 21/09/2015

Déclaration de la FCPE 78 au CDEN 21/09/2015

samedi 21 novembre 2015, par mikael

Déclaration de la FCPE 78 au CDEN 21/09/2015

Au vu de la rentrée 2015/2016 notre Fédération souhaite vous faire part des points suivants :

Fond réserve

Depuis plusieurs années le conseil départemental œuvre pour aplanir le montant des fonds de réserve des EPLE. Notre Association souhaiterait une totale transparence sur la question de ces fonds pour l’ensemble des établissements des Yvelines, afin que les parents d’élèves siégeant aux Conseils d’ Administration puissent prendre des décisions en connaissance de cause, car selon les remontées de nos adhérents il reste encore de grandes disparités entre les établissements.
Serait-il possible d’avoir des données chiffrées par établissement, ainsi que la réponse aux interrogations suivantes ?
Quels sont les EPLE ayant des fonds de réserve supérieurs à 4 mois ?
Quels sont ceux qui ont entre 2 et 4 mois ?
Y a-t-il des EPLE qui ont moins de 2 mois ? Et le cas échéant un abondement supplémentaire a-t-il été prévu ?

Carte scolaire à refondre 

Nous constatons que certains établissements se voient désertés, alors que d’autres comme Andrésy se voient imposer des effectifs à 839 élèves. La réforme du collège doit s’accompagner d’un réel équilibrage de l’offre sur le territoire. La commission de sécurité de l’éducation Nationale ne devrait-elle pas intervenir dans ce cadre ?

Remplacements 

Depuis la rentrée 2015/2016, grâce aux remontées de nos adhérents nous pouvons affirmez qu’un certains nombres de poste enseignants sont vacants :
Voisins-le-Bretonneux, collège Champollion, classe 5ème, manque un enseignant EPS depuis le 7/09/2015.
Carrières-sous-Poissy, collège Claude Monnet et collège de la Montcient, classe 5ème, manque enseignant technologie depuis la rentrée le poste est non affecté.
Les-Essarts-le-Roi, collège les Molières, classe 3ème, manque un enseignant en langues vivantes depuis la rentrée.
Montigny-le-Bretonneux, collège Les Près, classes 6èmes plusieurs enseignements ne sont pas assurés : Éducation musicale, EPS, Technologie depuis la rentrée.
Plaisir, collège Guillaume Apollinaire, Classe 5ème et 4èmes, Manque ½ poste de science physique depuis la rentrée.
Nos enfants subissent un enseignement haché, déstructuré et parcellaire que nous refusons, la scolarité doit être complète et équitable sur tout le territoire des Yvelines.

Gratuité et fournitures scolaires

L’enseignement public ne devrait pas engendrer de tels coûts pour les familles, cette année particulièrement les dépenses s’accumulent obligeant certaines familles à faire des choix douloureux et stigmatisants.

Une réflexion de l’ensemble de la communauté éducative à propos des fournitures scolaires dans chaque établissement serait bénéfique tant pour le portefeuille des familles que pour la santé des élèves. Le poids des cartables est toujours considérable, et le sujet revient comme chaque année lors du 1er Conseil d’administration des établissements.

Formation sur temps scolaire 

Il semblerait que pour la mise en place de la réforme du collège des journées de formation soient programmées pour les enseignants sur les cours face aux élèves, la FCPE n’est pas favorable du tout à cette mise en application et souhaite que la Direction Départementale de l’’Education Nationale puisse trouver d’autres moyens de former ses enseignants hors du temps face aux élèves. La FCPE est favorable à la mise en place de cette réforme mais sans que sa préparation pénalise les élèves. Sur d’autres départements de l’Ile de France (92 et 93) des parents d’élèves ont gagné au tribunal administratif sur ce type de sujet, nous n’aimerions pas en arriver là dans les Yvelines si un dialogue constructif se mets en place sur ce sujet.

Réécriture du décret Hamon 

La réforme du premier degré dont nous entrons dans sa troisième année fait encore parlée d’elle, le but premier de cette réforme étant la réduction de la journée scolaire, avec le décret de Monsieur Hamon, certains enfants voient leur semaine s’alourdir en revenant à des journées de 6h pour les enfants restant aux TAP. Même si les activités sont différentes le bruit et l’inorganisation de certaines mairies rendent les journées des enfants difficiles.
La FCPE souhaite le retrait de ce décret afin de procéder à un réel allègement de la journée scolaire.
De plus de nombreuses Mairies ont rendu les TAP payants ce qui génère de plus en plus d’injustice sociale, nous nous demandons ou passe les aides financières destinées à ces activités ? Jusqu’à quelle hauteur l’Etat permettra-t-il la rémunération des TAP ?

Elections de parents d’élèves du 9 et 10 octobre 2015

Nos adhérents nous remontent que plusieurs écoles du département nous demandent de prendre en charge les photocopies de la notice explicative de vote par correspondance à joindre au matériel de vote.
Les services de la DSDEN estiment qu’un tel document d’aide aux parents afin de favoriser le vote par correspondance, n’est pas considéré comme du matériel de vote. 
Nous nous opposons à cette interprétation. C’est une notice électorale qui n’est en aucun cas un document émanant des fédérations de parents d’élèves et que ce document est bien un matériel de vote au même titre que les enveloppes et les bulletins de vote.
 
Par ailleurs, certains directeurs (trices) d’écoles et/ou mairie indiquent aux parents d’élèves que l’édition des bulletins de vote serait à réaliser par leur propre moyen.

Nous tenons à rappeler que le Bulletin officiel n° 90047 de l’Education nationale stipule sur le matériel de vote « Il est rappelé que les dépenses afférentes à l’organisation des élections des représentants des parents d’élèves (enveloppes et bulletins de vote) relèvent des dépenses de fonctionnement des écoles et des établissements du second degrés ».

La FCPE demande par conséquent que tous ces points puissent être rappelés aux directeurs, directrices, principal et proviseur des écoles ou établissement des Yvelines.
 
Au vu de tous ces aléas défavorables au bon déroulement des élections, la FCPE se demande si les parents d’élèves sont reconnus comme faisant partie de la communauté éducative par les différents acteurs : Mairie et Education Nationale.

Merci de votre attention.

La FCPE 78


imprimer article  imprimer article | Autres articles de mikael

Sur le même thème

Déclaration de la FCPE des Yvelines au CDEN du 14 mars 2016, le 16 mars 2016:
Au nom des parents d’élèves FCPE des Yvelines, nous souhaiterions attirer votre attention sur quelques points d’actualité, dans le contexte Yvelinois et régional. Sur les conditions de mise en place (...)

Déclaration CDEN 23/11/15 : Tests salivaires, réforme et remplacements, le 4 janvier 2016:
Retrouvez ici la déclaration FCPE 78 au Conseil départemental de l’Education nationale (CDEN) du 23 nov 2015. Lire la suite...

Déclaration FCPE78 au CDEN du 9 février 2015 (REP et DHG), le 2 avril 2015:
Déclaration de la FCPE au CDEN La FCPE déplore la diminution des heures de DGH qui permettaient aux élèves de collège d’avoir accès aux heures d’accompagnement éducatif. Heures qui leur sont (...)

Déclaration FCPE 78 au CDEN du 10 avril 2014, le 12 avril 2014:
Retrouvez ici la déclaration de la FCPE des Yvelines au Conseil départemental de l’Education nationale du 10 avril 2014. Lire la suite...

Déclaration de la FCPE78 au Conseil départemental de l’Education nationale du 4 octobre - Partie 2 : La rentrée scolaire, le 18 octobre 2013:
Suite de la déclaration de la FCPE 78 au Conseil départemental de l’Education nationale du 4 octobre 2013. Lire la suite...