Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Accueil  > Actualités > Actualité départementale > La FCPE 78 Appelle à la Manifestation du 22 janvier 2011.

La FCPE 78 Appelle à la Manifestation du 22 janvier 2011.

lundi 17 janvier 2011, par CDPE

• 317 postes dans le premier degré (écoles maternelles et élémentaires),

• 946 postes dans le second degré (collèges et lycées)

• et 75 emplois administratifs (25 équivalents temps plein).

Par académies cela se décompose de la façon suivante :

Académies Créteil.
Premier degré : 120 postes
Second degré : 426 postes
Postes administratifs : 25 postes = 8,33ETP(*)

Académies Paris.
Premier degré : 77 postes
Second degré : 27 postes
Postes administratifs : 25 postes = 8,33ETP(*)

Académies Versailles.
Premier degré : 120 postes
Second degré : 493 postes
Postes administratifs : 25 postes = 8,33ETP(*)

(*)Equivalent temps plein.

Un comble car, au niveau national, ce sont les Académies les plus en difficulté socialement et scolairement (Lille, Amiens ou Créteil) qui sont les plus touchées.

Classes surchargées, enfants de 3 ans et moins non scolarisés, suivi des élèves en difficulté (Rased) et remplacement des enseignants absents non assurés, éducation prioritaire au rabais, voies de formations supprimées (STI ou professionnelles)...,… Les conséquences de cette politique sont désastreuses pour les conditions d’études des élèves et de travail des personnels du service public d’éducation.

Partiellement masqué en 2010 par la disparition de l’année de stage des nouveaux enseignants (réforme de la formation), l’effet de ces suppressions de postes sera d’autant plus ressenti. Comme le souligne le rapport de l’Observatoire des zones sensibles de décembre 2010, les effets de ces suppressions seront particulièrement ressentis dans les ZEP et zones sensibles, où la fracture urbaine s’aggrave.

Pour la FCPE Île de France, cette politique de suppression de postes, conjuguée aux réformes rétrogrades de ces dernières années (primaire, lycées, voie professionnelle…), constitue une remise en cause de l’école républicaine, publique, laïque et gratuite. Elle met en péril l’avenir de milliers d’enfants et de jeunes.

NON aux suppressions de postes dans l’éducation nationale.
L’école n’est pas une charge à réduire
mais un investissement pour l’avenir de nos enfants et de notre pays.

La FCPE Île-de-France, avec le collectif « L’éducation est notre avenir », appelle les parents d’élèves FCPE à se mobiliser contre cette politique de casse de l’Education nationale.

 La FCPE Ile-de-France appelle les parents à participer nombreux à la journée nationale d’action.

La manifestation partira du Luxembourg à partir de 14h30 en direction du ministère de l’éducation nationale.

Ci joint le tract de la manifestation.

PDF - 274.6 ko
Manifestation du 22 janvier

imprimer article  imprimer article | Autres articles de CDPE