Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Accueil  > Actualités > Formations, débats, rencontres > Compte rendu du Congrès départemental de la FCPE 78

Compte rendu du Congrès départemental de la FCPE 78

lundi 28 juin 2010, par CDPE

Compte rendu du CONGRES DEPARTEMENTAL

Houilles, le 5 juin 2010

Accueil et ouverture du Congrès

Pierre Fraudeau, président départemental de la FCPE, salue les participants au congrès et remercie le conseil local FCPE de Houilles pour son accueil. Il signale que ce conseil local est le seul du département à avoir formé une association loi 1901.
Nicolas Lemettre, président du conseil local FCPE de Houilles, présente sa ville : 30 000 habitants, 15 écoles maternelles et primaires, et 2 collèges. Les élèves se rendent ensuite au lycée à Carrières ou à Sartrouville.
A Houilles, l’effectif scolaire est en hausse, et la FCPE se bat pour conserver un effectif d’enseignants suffisant ; elle se bat aussi pour défendre le RASED.

Pierre ensuite présente le Conseil d’administration et les fonctions des administrateurs.
Bernard Bouvret : Vice-président et spécialiste du 1er degré.
Michel Orlowski : Trésorier
Régis Schillardi : Secrétaire général, excusé.
Thierry Louet : Secrétaire général adjoint et webmaster.
Béatrice Longaygue : Administratrice
François André : Responsable secteur
Nadine Risser : administratrice
Marie France Harang : administratrice
Rémi Rozière : administrateur
Jean Marc Arnold : administrateur, excusé
Nicolas Hardy : administrateur, excusé

Rapport d’activité

Pierre Fraudeau présente les membres du conseil d’administration du CDPE. Il rappelle que des places restent à pourvoir, toute aide étant la bienvenue.
Nous faisons ensuite un bref tour des positions défendues par la FCPE : opposition à la diminution des effectifs d’enseignants, défense des rythmes scolaires des enfants, lutte contre la réforme de la formation des enseignants.

Au niveau départemental, ont eu lieu les actions suivantes :
- défense du RASED, la FCPE faisant partie du collectif RASED
- défense de l’école publique et laïque, via l’observatoire de la laïcité. Réunion sur la laïcité coordonnée par la FCPE en octobre-novembre.

Pierre Fraudeau considère cette année comme une période de transition puisqu’il vient de prendre la présidence, et il remercie Catherine, Aziza et Joëlle pour leur soutien.
Quelques modifications dans le fonctionnement du CDPE ont été mises en place.
- Séminaire départemental : un jour pour bâtir le plan d’action de l’année. La totalité des projets n’a pas été réalisée cette année, mais ce séminaire sera reconduit l’an prochain, avec de nouvelles idées, de nouvelles envies.
- Journée des adhérents : journée consacrée aux TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement), avec des démonstrations de l’emploi de ces techniques appliquées à l’enseignement. Les enseignants sont formés, mais il ne faut pas que la technologie prenne le pas sur la pédagogie.
- Soirée sur la réforme du lycée : des personnalités de très haut niveau ont pris la parole, pour un débat riche. De telles soirées seront reconduites.
- Animation des conseils locaux : 4 réunions de secteurs cette année, avec 70 responsables de conseils locaux. Ces animations sont à développer, avec éventuellement une modification des secteurs (regroupements de petits secteurs, éclatement de secteurs trop gros pour être efficaces…)

D’un point de vue relations avec l’extérieur, voici les actions de l’année menées par le CDPE :
- Comité régional FCPE (8 départements) : actions tournées vers le Conseil régional (en charge des lycées), l’essentiel de ces activités menées par Internet. Interpellation des têtes de listes du Conseil régional sur leur rapport à l’éducation. Un questionnaire leur a été envoyé et les réponses analysées laissent transparaître des différences notables entre les listes, même entre listes du même camp ! 2 personnes assistent régulièrement aux réunions du comité régional et réagissent activement si les sujets concernent le 78.
- Fédération nationale : 4 personnes étaient présentes au Congrès national de la FCPE. Le national envoie énormément d’information, car il est présents et réactifs sur tous les fronts.
- Rectorat, Inspection d’Académie : nous avons un nouvel inspecteur d’académie depuis octobre, Mr Coignard. Il semble très proche des idées exprimées par la FCPE.
- Syndicats d’enseignants : ils sont rencontrés régulièrement pour mettre en place des actions communes ; il n’y a pas toujours d’accord, mais ils représentent une mine d’informations.

En ce qui concerne la communication et l’information, il y a encore du travail à faire.
- Thierry Louet a pris en charge le site FCPE 78. Ce site est un bon outil d’animation pour les conseils locaux, mais il faut l’alimenter.
- Le YEL sera mis sur le net, du moins en partie, de façon à faciliter sa diffusion auprès des adhérents.

Q : Est-il possible de lire la déclaration faite par le CDPE 78 au congrès national ?
Pierre Fraudeau : Elle touchait la difficulté de communication avec le National. Comme ils n’ont pas publié d’organigramme, c’est très difficile de savoir qui fait quoi. Par exemple, comment obtenir un conseil juridique si on ne connait pas le nom de la personne qui couvre ce thème ?
Environ 70 déclarations ont été faites au congrès national. Plusieurs allaient dans le même sens que la nôtre. La réponse était assez brève (= oui, on va regarder).
Xavier Fernagu : la FCPE national a été chahutée sur ses prises de position sur la réforme des lycées. Le rapport d’activité a été voté à 64% (donc léger « bug »), le rapport financier à 69%. C’était un congrès de transition, dû à un très fort taux de renouvellement.

Voici la déclaration de la FCPE78 lors du congrès de Brive.

Word - 23 ko
Déclaration de la FCPE 78 lors du congrès de Brive

Q : Merci à Thierry de mutualiser les infos grâce au site. Toutefois, avec des réunions, on se sent plus solidaire, cela motive !
Q : Essayer de sensibiliser les adhérents à la vie départementale, c’est difficile ! Pourtant, les liaisons entre les conseils locaux sont importantes.

- Pierre Fraudeau est prêt à participer aux AG des conseils locaux, s’il est invité, pour montrer que le département est là. Internet ne résout pas tout.

Q : Bravo pour la soirée sur les TICE. Elle a eu un bon ressenti, et redynamisé le conseil local de Mantes. Il faut se sentir soi-même responsable de l’animation du conseil local, mais on peut profiter via Internet de l’émulation qui existe chez le voisin, de documents tout faits qu’on peut partager… Le CDPE donne des ressources supplémentaires, assure des formations, mais on pourrait déjà développer des ressources entre nous.
Pierre Fraudeau : C’est le dynamisme de la base qui donne le dynamisme à la fédération.
Nicolas Lemettre : A Houilles a été mise en place une boîte mail commune, avec 3 personnes qui y ont accès. L’info peut ainsi circuler plus facilement.
Thierry Louet : On peut également utiliser le site FCPE 78 ; il existe une communauté de blogs (19 blogs FCPE).
Le site n’a pas une ergonomie idéale. Il est en chantier, et tout le monde est invité à y participer selon ses compétences. Allez voir le site de Montigny.

Q : Ce qui manque aux conseils locaux, ce sont des éléments pratiques, des « packages » pour faire tourner l’animation ; il faudrait à la fois créer des moyens de communiquer et se former à la science de la communication, des fiches pratiques pour communiquer au mieux avec les professeurs, la mairie, les parents… sans commettre d’erreurs. L’organigramme de la FCPE départementale n’est pas clair pour les parents de base.
Pierre Fraudeau : c’est un domaine à travailler. On peut y ajouter un travail sur les réseaux sociaux, pour toucher les jeunes parents par Facebook, par exemple. Gérard Marquié s’en occupe.

Q : La FCPE a été critiquée par le monde enseignant : on lui a reproché d’avoir accepté telle quelle la réforme du lycée, alors que ce n’est pas vrai. Sur le thème de la semaine continue, Luc Châtel veut mettre en place la semaine allemande dans les lycées, alors que la question la plus brûlante concerne le primaire ! Ces questions ont-elles été abordées au congrès national ?
Pierre Fraudeau : Il existe des divergences à l’intérieur mêm de la FCPE. La position de la FCPE a été mal interprétée car la FCPE manque de clarté dans sa communication.
Xavier Fernagu fait deux remarques : les rythmes des enfants, mis en évidence par les chronobiologistes, ne sont pas toujours en accord avec les rythmes souhaités par les syndicats ! Luc Châtel propose un après-midi sportif, sans place pour le culturel, ce qui est dommage.

Rapport financier

Recettes :
Très légère augmentation du nombre d’adhésions (3 503 au lieu de 3 488).
Les reçus fiscaux portent dorénavant la somme versée par les adhérents, à laquelle on soustrait le montant de l’abonnement (ou des abonnements) aux revues FCPE.

Q : Pourrait-on recevoir les reçus fiscaux par mail ?
- Ce sera fait dès qu’on pourra intégrer la signature au bas du reçu fiscal.

Parmi les recettes, signalons que les 3 tarifs de cotisations de l’an dernier sont reconduits. Les encarts publicitaires dans les revues FCPE sont en baisse. La MAE nationale donne 880 000€ par an à la FCPE nationale, dont une partie est reversée aux départements. Les produits financiers se limitent aux intérêts du livret A.

Dépenses :
Personnel : il y a eu augmentation des cotisations salariales, de la médecine du travail et des salaires.
Locaux : augmentation du gaz, de l’électricité et travaux à faire pour le local de Versailles, demandant une réserve financière.
Achats : l’augmentation des frais de reprographie et de la maintenance des machines poussent le CDPE à faire imprimer les bulletins d’adhésion à l’extérieur.
Frais financiers : il serait intéressant que tous les comptes FCPE soient abrités par la même banque (Caisse d’Epargne), de façon à diminuer les frais financiers (voir plus loin).
YEL : Il s’étoffe ; une version Internet est à l’étude.
Aide aux conseils locaux : il s’agit surtout d’une aide financière au démarrage, notamment pour l’impression des professions de foi.
Congrès : petit dépassement des frais, dû à la fabrication du DVD de Philippe Meirieu. Les subventions pour 2 repas au congrès 2010 n’ont pas incité les adhérents à venir en nombre cette année, dommage.

Budget : le budget précédent est reconduit.

Attention : il est important de transmettre au plus vite les bulletins d’adhésion en début d’année. Le nouveau logiciel de saisie prend beaucoup de temps. Les abonnements aux revues ne démarrent qu’une fois les saisies faites ; le reçu fiscal n’est envoyé que si les adhésions sont saisies assez tôt.
Cette année, il manquait 20% des cotisations en février !
Les demandes de subventions aux municipalités se font dès la rentrée scolaire.

Q : Est-ce intéressant pour le CDPE si on envoie les contacts des adhérents par mail ? Est-ce que cela facilite la saisie (copié-collé) ?
- Pas vraiment. Un document de saisie via internet est à l’étude.

Q : Grâce aux subventions, un conseil local se retrouve avec un « matelas » d’euros ; que faire de cet argent ? Le donner au CDPE ?
- Il existe une ligne « don » dans la comptabilité du CDPE, on pourrait créer une caisse de solidarité.

Q : Peut-on subventionner la formation d’élèves au secourisme ? Des voyages scolaires ? La vente de pommes aux élèves ? Une soirée « Afrique » ?
R : Non, ces projets sortent de l’objet de notre association.

Jean Claude : La FCPE départementale est responsable des conseils locaux, sur le plan financier et juridique.
Chaque conseil local a son propre budget. Les subventions sont accordées si l’on présente un budget en équilibre à la collectivité territoriale qui donne la subvention (commune, département, région). Mais attention ! On ne peut pas faire passer de l’argent d’une subvention communale à l’échelon départemental ! Les communes peuvent demander des comptes. La FCPE est très contrôlée, donc il faut être très vigilant au niveau comptable. On peut créer un compte de solidarité au département, mais prendre garde aux entités juridiques.

Q : On pourrait supprimer la part locale ?
… Ou bien conserver une part locale et la verser à la caisse de solidarité départementale !
Il serait bon d’expliquer aux adhérents ce que deviennent leurs cotisations, la part locale au conseil local et la part versée au département, qui en reverse une partie au national.

Bulletin d’adhésion FCPE des Yvelines

Les adhésions demandent beaucoup de travail de repiquage et de temps au CDPE.
Il y a des parts locales très différentes (de 1 à 10€), ce qui ne simplifie pas les choses.
Une maquette a été expédiée pour avoir l’opinion des conseils locaux, mais peu de réponses sont arrivées au CDPE.
Le recto porte les infos du national ; le verso concerne les Yvelines. Le conseil local possède deux zones à personnaliser (adresse du trésorier, date et lieu de l’assemblée générale…).

Accord Caisse d’Epargne

La FCPE départementale propose de créer un compte bancaire unique, gratuit et facile d’utilisation, où les conseils locaux pourraient placer leur compte. Cela permettra au CDPE d’avoir un regard sur la comptabilité, et de ne pas « perdre » d’argent, lorsque des conseils locaux disparaissent et oublient de clore leur compte (20 000€ qui « dormaient » ainsi dans le 93 !). Chaque conseil local aurait donc son sous-compte, avec son chéquier, son trésorier, ses relevés de compte… mais le président du CDPE serait mandataire.

Q : Qui gèrera le transfert de compte ?
Q : Pourra-t-on gérer le compte par internet ?
Q : Y aura-t-il des frais ?
- Tous ces points restent à vérifier.

Local du CDPE

Le local rue St Honoré est bien placé, mais il n’est pas très pratique : l’étage a un plafond très bas, le rez-de-chaussée est vétuste et cher à rénover, la salle est un peu petite pour les réunions de plus de 15 personnes, il n’y a pas d’accès pour handicapé, le stationnement est difficile, l’aération ne peut se faire qu’en ouvrant la porte (d’où un problème de sécurité pour Catherine et Aziza).
On pourrait envisager de vendre le local (estimé à 400/500 000€) et en acheter un plus pratique : salle plus grande (à prêter ou louer à d’autres associations), parking, proche de l’Inspection Académique ou du Rectorat, de la Préfecture, desservie par les transports en commun…
Pierre Fraudeau demande un vote, pour savoir si le projet intéresse les adhérents.
Jean Claude et Xavier mettent Pierre en garde contre ce type de vote. Un vote sur le changement de siège social doit obéir à des règles statutaires : être inscrit à l’ordre du jour, avoir le quorum, éventuellement demander la réunion d’un congrès extraordinaire.
Le vote a donc lieu sur « l’idée générale ». Il ne s’agit pas de voter la réalisation mais l’étude du changement de local.

Groupes de travail

Des groupes de travail accueillant des adhérents autres que les membres du CA du CDPE sont présentés. Les adhérents intéressés sont les bienvenus :
- groupe « Fichiers » : pour offrir une aide aux conseils locaux sous forme de fichiers.
- groupe « Site internet et réseaux sociaux » (Thierry Louet, Gérard Marquié) : pour améliorer le site, et préparer la relève.
- groupe « YEL, encarts, dossiers »
- groupe « Préparation des rencontres et des débats »
- groupe « Changement de local ».

Questions diverses

Nicolas Lemettre regrette que, contrairement à l’an dernier, nous n’ayons que peu réagi face à l’actualité. Peut-on être efficace si on lutte tout seul pour défendre son RASED ?
Les appels aux manifestations arrivent trop tard, parfois 1 ou 2 jours avant, ce qui rend impossible la mobilisation des adhérents.
Nicolas pense qu’on pourrait agir au niveau départemental, en organisant un « soir pour l’école », ou d’autres actions relayées entre les conseils locaux des Yvelines. Cela nous donnerait une visibilité vis-à-vis des média.
Pierre Fraudeau confirme que tout le monde peut proposer une initiative, relayée par le département.
Mais pour réagir, il est besoin d’une veille.
Thierry Louet pense qu’il est important pour nous de reconquérir le terrain, et de ne pas être à la traîne des syndicats d’enseignants. Il a organisé une chaîne humaine, en invitant les journalistes, et fait partie d’une « journée 1 000 actions pour le RASED ».
Xavier signale combien pernicieuse est l’organisation d’une manifestation : 1 syndicat d’enseignants s’empresse d’aller à la Préfecture pour signaler le jour et le parcours. Il contacte les autres syndicats qui ils contacte les fédérations de parents. Cela explique pourquoi les manifestations n’ont jamais lieu le samedi, que les parents ne font pas partie du carré de tête : ils sont utilisés comme force d’appoint, les syndicats ayant déjà mobilisé leurs troupes !

Résultats des votes
- Etude du changement de local : 72 « pour » et 2 « nuls »
- Vote du rapport d’activité : voté à l’unanimité
- Vote du rapport financier : voté à l’unanimité

12h30 Fin des rapports statutaires.

Candidats au Conseil d’administration

Valérie Sonnefraud et Catherine Matouchet présentent leurs candidatures au Conseil d’administration.

Résultats des votes :

- Valérie Sonnefraud : élue à l’unanimité

- Catherine matouchet : élue à l’unanimité.

Quelques photos de la matinée :

Les administratrices
Les administratrices

Le président du 78
Le président du 78

Les Conseils Locaux de Plaisir ,Les Clayes sous Bois
Les conseils locaux de Plaisir et des Clayes Sous Bois

Dès 14hoo un débat sur le thème :

"ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL, QUELLES ETUDES POUR QUELS DEBOUCHES ?"

Ce débat malheureusement trop court a permis d’apporter un éclairage sur l’enseignement technologique et le bac pro. Il était animé par un administrateur du CDPE et 2 intervenants extérieurs.

Jean Michel BAUD : Professeur d’électronique au lycée Emilie de Breteuil à Montigny le Bretonneux, et spécialiste de la filière STI. Jean Michel Baud

Alain GUYADER : Chef d’entreprise électrique. Alain Guyader

Quelques brèves vidéos le débat de l’après midi.

Jean Michel Baud présente son métier et son expérience professionnelle.
http://photamax.free.fr/TLH/2.html
http://photamax.free.fr/TLH/20.html

Jean Michel Baud explique la suppression de la fabrication
http://photamax.free.fr/TLH/25.htmlh

François André évoque le monde de l’entreprise et le décalage de l’enseignement ainsi que les méfaits du bac pro en 3 ans.
http://photamax.free.fr/TLH/26.html
http://photamax.free.fr/TLH/3.html

Alain Guyader présente son expérience de Maitre d’apprentissage
http://photamax.free.fr/TLH/17.html
http://photamax.free.fr/TLH/19.html

Alain Guyader et l’orientation en fin de collège
http://photamax.free.fr/TLH/21.html

Pierre Fraudeau : L’apprentissage d’un métier ne doit pas faire l’impasse sur la culture générale
http://photamax.free.fr/TLH/22.html


imprimer article  imprimer article | Autres articles de CDPE

Sur le même thème

Salon du lycéen et de l’étudiant de Versailles 24 Janv 2015, le 22 janvier 2015:
La Ville de Versailles, les communautés d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY) et de Mantes-en-Yvelines (CAMY), le conseil général des Yvelines, l’académie de Versailles, l’université de (...)

Congrès FCPE 78 : Eduquer et enseigner : Quel rôle pour l’Ecole ? - 14 juin 2014, le 14 juin 2014:
Le Congrès départemental de la FCPE des Yvelines s’est tenu le Samedi 14 juin 2014 à Magny-Les-Hameaux sur le thème : Eduquer et enseigner : Quel rôle pour l’Ecole ? Lire la (...)

Matinée des adhérents 1er fev 2014 : APPRENDRE LES LANGUES, le 7 janvier 2014:
La matinée des adhérents de la FCPE 78 aura pour thème cette année : APPRENDRE LES LANGUES DU CP AU BACCALAURÉAT Lire la suite...

7eme Journée des DYS 12 oct 2013, le 1er octobre 2013:
Le 12 octobre 2013, aura lieu la 7ème Journée Nationale des DYS Organisée pour la 7ème année consécutive cette manifestation se tiendra partout en France, Et pour notre département à Elancourt (...)

« La place du père dans les familles d’aujourd’hui » 14 juin à Magny, le 2 juin 2013:
Le prochain atelier-débat sur la parentalité, organisé par le Dispositif de Réussite Educative et le CLSPD aura lieu : le vendredi 14 juin 2013 à 20h30 à La Boutique de Quartier Atelier débat : « (...)

Congrès FCPE 78 Numérique et Ecole 28 mai à Sartrouville, le 11 mai 2016:

Congrès FCPE 78 : Eduquer et enseigner : Quel rôle pour l’Ecole ? - 14 juin 2014, le 14 juin 2014:
Le Congrès départemental de la FCPE des Yvelines s’est tenu le Samedi 14 juin 2014 à Magny-Les-Hameaux sur le thème : Eduquer et enseigner : Quel rôle pour l’Ecole ? Lire la (...)

Congrès FCPE78 le 8 juin 2013 à Epône (Programme et Accès), le 7 juin 2013:
Le congrès de la FCPE 78 du 8 juin se déroule à Epône Cliquez pour voir le programme. Voici la localisation MATIN Salle du Village - Rue de la brèche - 78680 EPÔNE (cliquez pour voir le plan) (...)

Congrès de la FCPE Yvelines le 2 juin 2012 à ACHERES, le 23 mai 2012:
Le CONGRES DEPARTEMENTAL 2012 de la F.C.P.E. des Yvelines aura lieu le samedi 2 juin à ACHERES . LE THEME de cette année sera : Décrocheurs et Décrochage (...)

Congrès FCPE : "Dépasser l’actualité qui nous est imposée en essayant de pousser plus loin la réflexion", le 8 mai 2008:
Extraits d’interviews de Faride Hamana avant le congrès national d’Epinal des 10, 11 et 12 mai 2008.