Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Accueil  > Actualités > Infos nationales > Les associations éducatives complémentaires de l’enseignement public en danger de mort

Les associations éducatives complémentaires de l’enseignement public en danger de mort

jeudi 20 novembre 2008, par Gérard

L’Avenir des Associations Educatives Complémentaires de l’Enseignement Public, et donc de leurs activités, est aujourd’hui gravement mis en péril par des décisions arbitraires et brutales du Ministre de l’Education nationale, alors même que la définition des Conventions Pluriannuelles sur Objectifs visait, à l’inverse, à apporter de la sécurité à leur financement.

En effet, en date du 6 octobre dernier, le Ministre de l’Education nationale a décidé unilatéralement, sans le moindre délai de prévenance, sans concertation préalable, de supprimer 25 % du financement des actions conventionnées par le Ministère au titre de l’exercice civil …2008, soit avec effet rétroactif.

Pétition en ligne : Signer pour l’éducation
(...)

« Interpellé ces derniers jours par plusieurs parlementaires, le Ministre de l’Education nationale a répondu qu’il avait pris la décision de passer d’une « logique de financement de structures et de permanents à une logique de financement de projets ».
Réponse d’autant plus inacceptable que le Ministre sait que depuis le 1er janvier 2007 c’est déjà le cas ! Dans le cadre juridique de « conventions pluriannuelles sur objectifs » les Associations sont déjà financées exclusivement sur des projets d’actions concertés et évalués, activité par activité, par son Ministère !
En outre, le Ministre a déclaré que, « loin d’assécher les Associations d’Education populaire,…, les moyens passaient en 2009de 75 à 114 millions d’euros ». Or, les Associations laïques concernées sont bien en peine de déceler la moindre trace correspondante …. ! Mais, à qui profite donc le « crime » ? … !
La réponse politique ne serait-elle pas contenue dans l’expression entendue : « Je ne financerai pas ceux qui viennent brailler sous mes fenêtres » ?
Une démocratie de la rétorsion pour délit d’opinion et de la mise au pas cadencé est elle encore une « république » ? »


imprimer article  imprimer article | Autres articles de Gérard

Sur le même thème

Pour un système éducatif, de la maternelle à l’université, basé sur la coopération plutôt que la compétition., le 1er mai 2009:
Une pétition est en ligne concernant la dimension sélective de l’application Admission postbac, "obligatoire dès la rentrée 2010, est l’outil de la généralisation de la sélection. Sa mise en place est (...)

Un modèle de lettre à envoyer à son député ou sénateur, le 20 novembre 2008:
Les 24 organisations à l’initiative de la manifestation du 19 octobre 2008 proposent de télécharger un courrier puis de l’envoyer à son député et à son sénateur.

Soutenir les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté, le 18 septembre 2008:
Un appel commun des parents d’élèves, des associations de professionnels et des syndicats pour soutenir les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté.

« La vie des autres » avec EDVIGE, le 10 juillet 2008:
Un décret publié le 1er juillet 2008 au Journal officiel institue un nouveau fichier dénommé EDVIGE, organisant le fichage généralisé et systématique de « toutes personnes âgée de 13 ans et plus » « ayant (...)

100 chercheurs de différentes disciplines appellent à "sauver" le primaire, le 27 juin 2008:
"Avec moins de 140 jours de classe par an, la France se situerait à un niveau des plus médiocres parmi les pays comparables. Mais il faudrait en plus se soumettre à des programmes impossibles. On (...)