Le site de La FCPE 78

FCPE 78
29, avenue Duguay Trouin,
78960 Voisins-le-Bretonneux.
Tél : 01 30 54 92 41

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
des Ecoles Publiques des Yvelines

Accueil | Recherche | Contact | Adhésion | Lettre d'infos |

Accueil  > Actualités > Infos départementales > Les Yvelines risquent de perdre leur Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire

Les Yvelines risquent de perdre leur Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire

samedi 11 octobre 2008, par Gérard

Basé depuis 1945 dans les Yvelines à Marly le Roi, l’Institut national de la jeunesse et de l’Education populaire risque de fermer.

Depuis 1945 l’Injep (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire) constitue un lieu unique où sont regroupées des activités de recherche, de formation, d’édition, de documentation, d’accueil et d’hébergement des cadres associatifs et de jeunesse. Situé à Marly-le-Roi dans les Yvelines, l’Injep abrite par ailleurs l’Agence française du programme européen Jeunesse en Action.

La logigue implacable de la révision générale des politiques publiques (RGPP) risque de mettre fin à ces activités.

Cet établissement public du ministère de la santé de la jeunesse des sports et de la vie associative comptait, avant l’été, 88 équivalents temps pleins chargés de recherche, d’études, de formation, de la réalisation d’ouvrages ou d’édition sur internet, de l’accueil et de l’hégergement d’acteurs et de professionnels... dans les domaines de la jeunesse et de l’éducation populaire. En septembre 2009, il est prévu que cet effectif soit ramené à 44 équivalents temps pleins soit une perte de 50% de l’effectif qui ne permettra pas d’assurer ces missions.

De nombreuses associations de jeunesse et d’éducation populaire ont utilisé et utilisent les installations de l’Injep pour leur regroupements, formations, assemblées générales ... elles ne pourront plus en bénéficier.

L’Injep participe à la valorisation des actions réalisées par le monde associatif soit par le biais de publications soit sur ces sites internet. Il accompagne par ailleurs le développement des politiques territoriales d’éducation et de jeunesse par le biais d’études ou d’expertises...

JPEG - 56.4 ko
Manifestation silencieuse du personnel de l’Injep le 13 oct 2008

Quelques publications réalisées par l’Injep :

- Enfants à la colo http://www.injep.fr/15-Enfants-a-la-colo-Courcelles.html

- Ecole partagée : http://www.injep.fr/L-ecole-partagee.html

- Etre utile : http://www.injep.fr/article.php3?id_article=1468

Valorisation d’actions :

- Colloque familles et école : http://ressourcesjeunesse.injep.fr/Famille-et-ecole-diversites.html

L’Injep est reconnu comme un lieu essentiel dans ces travaux sur les questions de jeunesse puisque dans d’autres pays européens [1] d’autres instituts ou agences se sont inspirés du même modèle.

En matière de recherche, l’Injep édite la seule revue sur le champ des politiques de jeunesse et les questions de vie associative, Agora débats jeunesse qui est reconnue et classée par le CNRS.

- Agora débats/jeunesse

Une pétition en ligne

Un collectif du personnel s’est constitué. Le collectif "que vive l’injep" a réalisé unblogue et mis en ligne une pétition.

Dans ce communiqué Le collectif estime que « L’Injep est un lieu de convergence entre décideurs politiques, acteurs associatifs, professionnels de la jeunesse, ministères, au service des jeunes, français et étrangers. Il a donc le potentiel pour devenir un pôle de référence européen, un pôle de réflexion et de production de connaissances pour les politiques en direction de la jeunesse. »

« Le collectif "Que vive l’Injep" déplore les choix opérés par l’État en matière de jeunesse et d’éducation populaire. Il est certain que ce dernier se prive ainsi d’un outil de réflexion, de formation, d’expertise reconnu par les acteurs de ce champ. Il appelle le gouvernement à reconsidérer sa décision en tenant compte de tous les effets induits. »

Les membres du collectif savent très bien que cette logique comptable de la RGPP touche les autres services du ministère jeunesse et sports, les associations de jeunesse et d’éducation populaire et plus généralment les secteurs de la jeunesse et de l’éducation... qui pâtissent gravement de ces restrictions.

« On nous dit, il faut mieux d’Etat avec moins d’Etat. On se demande maintenant s’il restera une intervention de service public dans le champ de la jeunesse et de la vie associative. »

source : communiqué du collectif "que vive l’injep"

En savoir plus sur l’Injep :

- site injep : http://www.injep.fr/

sites dédiés de l’Injep :

Sites destinés aux professionnels

- generationcyb : http://www.generationcyb.net/

- passeurs de culture : http://www.passeursdeculture.fr/

- Ressources jeunesse :http://ressourc esjeunesse.injep.fr/

Site destiné aux jeunes

- Le site du droit des jeunes : http://www.cyberjeune.org/ddj05/


[1Espagne, Portugal, Angleterre, Pays Bas, Suède


imprimer article  imprimer article | Autres articles de Gérard

Sur le même thème

Transformations des parcours des élèves ; implication des parents ; Taille des établissements, le 12 mars 2015:
À partir d’études inédites, de revues de littérature et de notes méthodologiques, ce numéro d’éducation formations s’intéresse à la réussite des élèves en observant leurs parcours scolaires, leurs conditions (...)

Etude PISA 2012 : De la nécessité de refonder, le 17 décembre 2013:
L’étude PISA 2012 de l’OCDE sur l’éducation vient d’être publiée. Pour la FCPE, cette étude rappelle donc l’urgence de transformer l’Ecole en profondeur et d’aller vers un système tourné vers la réussite (...)

Contre le libéralisme autoritaire, refonder le service public d’éducation - par Philippe Meirieu, le 9 février 2009:
Une intervention de Philippe Meirieu au forum de "L’appel des appels" le 31 janvier 2009 à Paris.

Où peut bien aller un pays qui a si peur de sa jeunesse…, le 6 décembre 2008:
Le rapport Varinard, envisage la possibilité d’emprisonner des mineurs à partir de 12 ans et de les faire juger dès 16 ans sous le même régime que les adultes : mêmes juridictions, mêmes peines ? Si le (...)

Echec scolaire… la "faute" à qui… et que faire ? , le 19 septembre 2008:
Gérard de Vecchi, maître de conférence en sciences de l’éducation estime notamment que "Ce n’est pas en recherchant la culpabilité de chacun que nous règlerons le problème de l’échec scolaire ! Et (...)

Assises départementales des Lycéens sans papiers 7 février, le 3 février 2015:
La FCPE 78 soutien l’appel du RESF 78 qui organise les ASSISES DEPARTEMENTALES des LYCEENS SANS PAPIERS le samedi 7 février 2015 de 14h30 à 17h30 Versailles Venez les écouter pour mieux (...)

21 sept. 2012 : Lumière sur les Rased à Fontenay le Fleury, le 1er septembre 2012:
Pour certains enfants sur Fontenay ou ailleurs, l’école de va pas de soi… Le conseil local maternelle et élémentaire FCPE de Fontenay organise une soirée de sensibilisation à l’action des réseaux (...)

Rassemblons-nous devant le Rectorat Mercredi 11 avril à 17 heures, le 4 avril 2012:
755 postes supprimés dans l’Académie pour 2012 260 en primaire 495 dans le secondaire Suppression de classes Disparition des RASED Démantèlement de l’éducation (...)

RASED, DGH = Parents mécontents devant le CDEN 78, le 15 février 2012:
Le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) aura lieu le jeudi 16 février 2012 à 17 heures à la Préfecture des Yvelines. Compte tenu des coupes claires effectuées dans les réseaux RASED, (...)

Mobilisation Générale de la FCPE 78, le 27 septembre 2011:
En ce bel après-midi du 27 septembre, la FCPE 78 a défilé et manifesté pour que l’école, premier ascenseur de la vie, redevienne une priorité nationale. 14 000 suppressions annoncées alors que la (...)